You are currently viewing La solidarité en temps de confinement

La solidarité en temps de confinement

Depuis que le coronavirus force le monde à se confiner, des formes de solidarité toutes différentes les unes des autres émergent. Certaines formes sont même inédites.

Cela fait désormais plus de deux mois que la France est touchée par le coronavirus. Depuis, le nombre de contaminés et de morts n’a cessé de grandir. Le dernier bilan fait état de 1.110 morts et  22.300 contaminés (chiffres du 24/03 à 20h). De manière plus générale, le monde est actuellement en proie à une pandémie inédite, qui ne cesse d’exaspérer de plus en plus, particulièrement dans les pays ayant instauré des mesures de confinement. En France notamment, nous avons tous vu ces vidéos dans lesquelles des gens se battent pour du papier toilette dans un magasin, ou encore celles qui montrent des jeunes en train de se battre avec des gérants de magasins pour aller fouiller dans les stocks. Mais ce que l’on remarque peut être moins c’est que le confinement est également à l’origine d’une solidarité inédite.

Lorsque la France n’était pas encore en confinement, des vidéos avaient émergé sur les réseaux sociaux, montrant des Italiens ou encore des Espagnols à leurs fenêtres qui applaudissaient en soutien au personnel hospitalier qui se donne corps et âme pour aider les patients atteints du Covid-19. Mais depuis, Emmanuel Macron a annoncé un confinement en France jusque fin mars pour le moment. Pour les habitants, il semble alors nécessaire d’aider son prochain.

En soutien aux soignants, certains Français se donnent rendez-vous tous les jours à 20h à leurs fenêtres pour applaudir, sur le modèle des Italiens notamment. D’autres chantent des mots doux, quand d’autres encore proposent de cuisiner pour leurs médecins voisins lorsqu’ils rentrent du travail…

À peine plus d’une semaine après le début du confinement dans toute la France, de nombreuses initiatives solidaires apparaissent afin d’aider les soignants qui se retrouvent directement au front de la lutte contre le coronavirus.

C’est notamment à Lyon que cet élan de solidarité a été marqué. Les journalistes de 20 minutes ont fait état de différents moyens en place pour aider le personnel hospitalier: livraisons de repas dans les établissements, aide aux courses, proposition d’hébergement…Une aide que le personnel hospitalier n’a pas tardé à remercier.

Les soignants, bien qu’ils soient touchés par cet élan de générosité, ne cessent d’insister sur le confinement. Selon eux, la solidarité est importante, mais le meilleur moyen d’être solidaire c’est de rester chez soi. « Le mot est le confinement total, ce virus est une catastrophe humaine… et nous ne sommes qu’au début d’un tsunami qui va nous arriver… Les équipes sont soudées et prêtes à faire face, mais nous ne pourrons vaincre que si vous restez confinés. SVP. », a répété le docteur Vincent Carret de l’AMUF (Association des Médecins Urgentistes de France) aux journalistes de Var Matin

Des aides pour les plus vulnérables

Cette aide n’est toutefois pas réservée aux soignants. Les mairies, les associations ainsi que les particuliers mettent tout en oeuvre pour venir en aide à leur prochain, et surtout aux personnes les plus vulnérables. Les journalistes du Parisien ont notamment discuté avec l’association MLC Solidarité, à Montigny-lès-Cormeilles (Val-d’Oise), qui propose aux personnes les plus vulnérables (personnes âgées ou encore personnes à mobilité réduite) de faire leurs courses. Par ailleurs, une vigilance accrue sur les seniors s’est fait sentir, notamment avec la mise en place de centres communaux d’action sociale qui joignent les personnes à la santé fragile ou isolées pour s’assurer qu’elles vont bien et qu’elle n’ont besoin de rien. 

Toutefois, le confinement est dur pour certains. Les journalistes de Franceinfo sont allés à la rencontre d’une famille vivant à Compiègne, dans l’Oise. « On est passé par plusieurs stades, une phase où les enfants ont été un peu excités à l’idée de ne plus aller à l’école. Et après on est passé par une phase, on vient juste d’en sortir d’ailleurs, où on était un peu perturbé de devoir tout arrêter. Et puis maintenant on est dans une phase de résignation ».

De manière générale, afin de lutter contre l’ennui durant la période de confinement, plusieurs petites mesures ont été mises en place: des vies illimitées sur le jeu à succès Candy Crush Saga, Canal+ disponible en clair…  Bref, des mesures qui semblent anodines mais qui en réalité aident à passer le temps. Les Français entre eux aussi trouvent des solutions pour tuer le temps: des concerts à la fenêtre, des parties de tennis entre voisins sur les balcons…

Le confinement est une mesure nécessaire, mais qui met en colère quelques Français. Cependant, cela permet également de montrer à quel point les Français peuvent être solidaires et que l’altruisme est toujours présent en 2020.

Arnaud Mahu

Arnaud Mahu

Curieux de savoir tout ce qu'il se passe dans le monde, je suis un étudiant en histoire et en journalisme. Mon objectif est de comprendre les événements qui se produisent chaque jour un peu partout en les analysant. Ma passion pour la musique se fera sûrement ressentir à travers certains articles.

Cet article a 2 commentaires

  1. Acquaire Evan

    What The Fuck avec Papounet ?

  2. ACQUAIRE Evan

    Les mots doux m’exaspèrent.

Un avis ? Exprimez-vous !