Quand Twitch devient un nouveau canal politique

Quand Twitch devient un nouveau canal politique

Avec une émergence de la plateforme durant le premier confinement, Twitch se veut accessible à tous. De quoi donner des idées aux personnalités politiques qui veulent toucher un public plus jeune, notamment durant des périodes d’élections.

Alexandria Ocasio-Cortez, plus jeune démocrate du Congrès américain, a fait fort : 430 000 personnes se sont réunies en simultané sur son stream (diffusion d’un direct) le 20 octobre pour la regarder jouer à Among Us. C’est le troisième plus grand stream de l’histoire de la plateforme. Le but de son direct était de parler vote aux jeunes. L’âge moyen d’un spectateur sur Twitch est de 21 ans, ce qui explique la volonté des personnalités politiques d’être visible sur la plateforme. En outre, 2020 a été une année record : 903 milliards de minutes ont été regardées cette année contre 660 milliards en 2019, soit une hausse de 62%. Un élément important qui incite les politiques à se pencher dessus.

Un canal de diffusion

Twitch se veut aussi utilisable par tous et cela n’a pas échappé aux personnalités politiques. Par exemple, Donald Trump utilise Twitch lors de la diffusion de ses meetings. Mais en moyenne, il ne réunit pas plus de 1000 spectateurs. Son homologue démocrate, Joe Biden, rassemble quant à lui 200 spectateurs en moyenne. Ces chiffres montrent un faible intérêt pour ces discours qui peuvent être retransmis sur différentes plateformes. Il n’y a pas de valeur ajoutée, pas de débat avec les personnes présentes dans le chat en ligne. Autre élément qui prouve l’attrait des personnalités politiques vers des activités touchants un public jeune : la création d’une île sur Animal Crossing à l’effigie du candidat démocrate. 

Dans l’émission Popcorn du streamer Domingo, le 27 octobre, Jean Massiet, ancien conseiller et chargé de communication, met en avant le fait que Twitch n’est pas une plateforme de diffusion à proprement parler. Pour le fondateur de la chaîne Accropolis, c’est un lieu de création de contenus mais aussi d’interaction qui, dans le cas présent, permet de donner envie aux jeunes de s’investir dans une réflexion politique et d’aller voter lors des périodes d’élections. Cette notion échappe à certaines personnalités qui n’ont pas capté l’essence même de Twitch et ne cherchent pas à mettre en place le format adéquat.

Une ressource supplémentaire

En février 2019, Jean Massiet et le youtubeur Hugo Décrypte ont organisé le « Débathon », diffusé sur Twitch et Youtube en direct. Dix ministres se sont alors succédés pour parler politique avec une dizaine d’étudiants. Il y a ainsi une volonté des acteurs politiques de s’installer sur la plateforme en instaurant un échange avec les utilisateurs réguliers ou non du site de streaming. Jean-Luc Mélenchon, président de la France Insoumise, a lui adopté cette démarche en créant une chaîne YouTube qui lui permet d’échanger avec les personnes abonnées à son compte (468 000 au total). Gabriel Attal, porte parole du gouvernement, profite de la plateforme Twitch pour communiquer sur la crise sanitaire actuelle. 

La plateforme de diffusion de jeux vidéos apparait désormais comme un nouveau moyen d’aborder la politique. Elle permet aux acteurs politiques de s’adresser à une catégorie d’âge particulière, les jeunes, sans pour autant se substituer aux autres réseaux sociaux comme Twitter, Instagram et même TikTok.

Hugo Marrequeste

Un avis ? Exprimez-vous !