Une semaine aux Pays-Bas
© Margaux Dubrulle

Une semaine aux Pays-Bas

Une semaine aux Pays-Bas : préambule | Ce pays est une destination européenne incontournable. À travers cette série, découvrez Rotterdam, La Haye, Utrecht et Amsterdam, quatre ville emblématiques, à travers quatre lieux uniques.

Au départ d’une petite gare belge, un détour par Anvers, quelques heures de voyage aux bons soins de la SNCB, et nous voilà aux Pays-Bas. Destination estivale un peu frileuse (vos shorts resteront bien au chaud dans la valise), une semaine suffit pour parcourir ses villes incontournables. Il faudra compter quelques jours de plus si vous souhaitez vous arrêter dans quelques musées. Encore plus si vous comptez en faire le tour complet. Enfin, comptez en années si vous souhaitez vous y installer.

Bien que le pays soit agréable à vivre, le but de cette série ne se situe pas là. Il sera surtout de vous présenter quatre villes néerlandaises à travers quatre endroits singuliers. Évidemment, Rotterdam, Amsterdam, Utrecht et La Haye recèlent de coins et de recoins. Entre leurs rôles européens, nationaux ou locaux, les endroits intéressants ne manquent pas. Le charme et la surprise accompagneront sans doutes vos visites, l’Histoire ayant laissé sa marque à travers le pays. De même, seules des villes seront évoquées. Aucun dénigrement pour la campagne néerlandaise : les champs de fleurs et moulins, bien que clichés, restent un paysage onirique.

Dans leur ensemble, les Pays-Bas sont un pays maritime et fluvial. Dans les quatre villes évoquées, soit la mer, soit des canaux sont accessibles. Idée originale de promenade : découvrir la ville au son d’un guide qui se veut humoristique et au rythme des remous d’un bateau de touristes ! Autre moyen de déplacement moins onéreux et qui se fond un peu mieux dans la masse : les vélos. D’ailleurs, avis aux français, faites-y attention ! Les pistes cyclables sont omniprésentes et les deux-roues dépourvus de moteurs y sont évidemment prioritaires. Elles ne paient quelquefois pas de mine, souvent de la même couleur que le trottoir, mais un accident peut vite arriver. Prévoyez toujours avant de traverser. Enfin, le moyen le plus vulnérable comme il vient d’être présenté, mais tout aussi efficace pour les visites : les pieds. Il ne vous coûtera rien, hormis quelques cloques. Ce quatuor citadin néerlandais peut être parcouru avec de bonnes baskets à raison d’une journée par ville. Et bien souvent, c’est par ce moyen de locomotion que les sites nous réservent leurs plus belles surprises.

Margaux Dubrulle

Margaux Dubrulle

Étudiante en Histoire engagée sur la voie du journalisme, et curieuse à plein temps armée d'un stylo. Si tout est source d'inspiration, j'écris passionnément à propos de cinéma.

Un avis ? Exprimez-vous !